Nikel Gorr in a curious duo, made up of David Haddad (Paris, France) and Sébastien Malgorn (Finistère). They created a project that invites listeners to meditate, by blending electronic with acoustic, musical writing and improvisation, in a concept-album that sounds like a film.
They're following a particular ritual : In isolation for 3 or 4 days, only with instruments and tea (Sébastien produces his own organic tea ‘l’îlot thé’).
The album was produced at Promilhanes (Lot, France) and musicians came to improvise on it.
It was mixed at the beginning of 2011 by Plissman (Patrick Plisson), and mastered by Georges Moya.

Musicians :
keyboards : Simon Barzilay / percussions : Tony Freebird / double bass: Mathieu Goulin / bass clarinet : Johane Myran / tablas : Shree Prakash Pandey / whistles : Phillippe Romain / flutes and didgeridoo : Santiago Torres / saxophone : Justin Zakaria et Mathieu Bouroullec




Nikel Gorr ?
Is a game of snakes and ladders. Is breakfast on the lawn. Is a journey of selfdiscovery, the fire of life, the point in the centre and being a passer-by without knowing it. Is your foot in my hand, the laughing sun and a pure vibe like salted butter. Is an uprooted flower offered to a vase, the breathlessness of a wailing shell,
and the journey that never stops beginning.
Nikel Gorr is all of that, but for the ears.

Nikel Gorr est un duo singulier, composé de David Haddad et Sébastien Malgorn. Entre Paris pour le premier, et le Finistère pour le second, ils ont créé un projet qui invite au voyage et à la méditation, en mêlant électronique et acoustique, écriture musicale et improvisation, dans un concept-album qui s’écoute comme on regarde un film.
Ils travaillent selon un rituel particulier : Isolement sur 3 ou 4 jours, et consommation excessive de thé (Sébastien produit son propre thé bio ‘l’îlot thé’).
L'album à été produit à Promilhanes, dans le Lot. Puis les amis musisicens ont improvisé, de manière spontanée.
Le disque est mixé début 2011 par Plissman (Patrick Plisson), et masterisé par Georges Moya.

Musiciens :
claviers : Simon Barzilay / percussions : Tony Freebird / contrebasse : Mathieu Goulin / clarinette basse : Johane Myran / tablas : Shree Prakash Pandey / sifflements : Phillippe Romain / flûtes et didgeridoo : Santiago Torres / saxophone : Justin Zakaria et Mathieu Bouroullec

 

Nikel Gorr ?
C'est une partie de jeu de l'oie. C'est un déjeuner sur l'herbe. C'est un tour sur soi-même, c'est le feu de la vie, c'est la pointe dans son centre et le passant qui s'ignore. C'est ton pied dans ma main, c'est le sol qui rigole, c'est la route qui s'évade par-delà les oiseaux, c'est la vibe pure comme du beurre salé. C'est une fleur arrachée à offrir à un verre, c'est le souffle coupé d'un coquillage hurlant, c'est le ciel et la mer tapis dans le béton, c'est le voyage qui ne s'arrête jamais de commencer.
Nikel Gorr c'est tout ça, mais par les oreilles.